Communication de l’ADPPM

Lettre aux Pylatais de janvier 2011

Jeudi 20 janvier 2011 // Ressources en ligne

Pyla, le 18 janvier 2011

Chers Adhérents, Chers Amis,

Nous vous souhaitons une très belle année 2011, aux nombreuses occasions d’échanges constructifs au sujet du Pyla et de son environnement.

Pour compléter notre dernière communication du mois de décembre, nous vous informons de notre activité sur les sujets suivants :

1 – LES TRAVAUX PLACE MELLER ET SUR LE BOULEVARD

A la suite de multiples échanges avec la municipalité et de l’engagement collectif de beaucoup de riverains, la municipalité a accepté de ne pas sacrifier le boulevard, de préserver l’intégrité de l’espace vert et de ne pas autoriser de constructions de commerces.

Nous demandons toujours la rénovation-agrandissement de La Poste et du Centre Culturel, l’aménagement prioritaire d’une piste cyclable sur l’ensemble du Boulevard de l’océan, et le maintien de la vocation sportive du club de voile à l’exclusion de toute activité commerciale.

En ce qui concerne les places de stationnement, nous restons convaincus que leur multiplication favorisera essentiellement une surdensité sur la plage et des activités incompatibles avec le caractère résidentiel du quartier (nuisances en tout genre…).

2 – LA REALISATION D’UNE PISTE CYCLABLE BOULEVARD D’ARCACHON

Nous avons pu obtenir de la municipalité cet engagement dont l’exécution, qui est en cours, sera achevée avant l’été prochain.

Ainsi prendra fin le hiatus particulièrement criant entre la portion arcachonnaise du boulevard et sa suite testerine…Aussi reste-il maintenant à faire pression pour que, sur ce boulevard d’Arcachon, le côté opposé à la piste soit aménagé pour le rendre accessible aux piétons et au stationnement des voitures.

3 – L’ENTRETIEN DES VOIES

Nous avons demandé qu’une campagne de réfection des voies et trottoirs soit lancée à l’aide de moyens proportionnels au montant des taxes que les Pylatais ont l’habitude de servir.

Nous avons constaté l’efficacité du « blow-patch » lors d’une démonstration devant la presse que nous avions sollicitée en juillet 2010. Depuis, quelques voies ont fait l’objet de travaux mais cela reste très insuffisant.

Nous insistons pour que des moyens importants soient engagés ; beaucoup nous interpellent sur le fait que les 6 millions d’euros consacrés aux travaux Meller-boulevard auraient permis de restaurer en priorité l’essentiel des voies du Pyla.

Il est vrai que dans ce budget figure la réalisation d’une piste cyclable sur l’ensemble du boulevard, ce qui ne sera malheureusement effectif que dans de nombreuses années, ainsi que l’enfouissement des lignes électriques (que nous demandons depuis une quinzaine d’années).

4 – LE PROJET DE PLU

Au terme de bien des échanges avec la municipalité, nous avons formalisé nos propositions sous la forme de deux documents annexés au registre d’enquête.

Nous ferons valoir nos arguments lors de la prochaine enquête publique de manière à préserver la forêt du Laurey, la forêt de Pissens, la forêt de Pilat-sud, le caractère résidentiel du Pyla (« des maisons sous les arbres »), à l’exclusion de constructions en continu, de densités dérogatoires, de hauteurs inhabituelles, de matériaux inadaptés…

5 – LE SCOT (SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE)

Ce document, censé conditionner les Plans Locaux d’Urbanisme (PLU des 17 communes du Bassin d’Arcachon) n’a pas fait l’objet d’aucune réunion de travail avec les associations depuis près d’un an. Des blocages sont manifestes entre certains appétits communaux, les services de l’Etat (Grenelle I, Grenelle II), et le secteur associatif.

Ainsi, les PLU sont votés les uns après les autres et on risque bien de voir apparaître un SCOT qui ne sera que la compilation de différentes exigences municipales.

Parlera-t-on ainsi d’incohérence territoriale ?! Le Bassin d’Arcachon vaut beaucoup mieux que cela.

Vous pouvez compter sur la détermination de l’ADPPM, laquelle travaille avec toutes les associations de défense de l’environnement, de Biscarrosse jusqu’au Cap Ferret.

6 – LES ETABLISSEMENTS DE NUIT

Nous avons demandé avec force la publication d’arrêtés interdisant la consommation d’alcool sur la voie publique dans les secteurs les plus sensibles.

Nous avons obtenu satisfaction (cf. arrêtés de police publiés sur le site www.adppm.fr).

Nous avons également proposé la mise en place d’un réseau de vidéosurveillance. Les autorités ont finalement accepté de mettre ce sujet à l’étude ; Monsieur Pascal Gauci, notre Sous-préfet, a déclaré que les premières caméras seraient opérationnelles dès l’été 2011 (nous avons proposé en priorité une localisation place de Lattre de Tassigny, rond-point du Figuier, boulevard Louis Lignon, rond-point de la route de Biscarrosse, et rond-point de la Dune).

Nous avons rencontré à plusieurs reprises les autorités administratives et judiciaires au sujet des nuisances observées autour des différents établissements de nuit.

Nous nous sommes enquis de la suite des plaintes déposées à l’invitation de Monsieur le Sous-préfet lors de notre assemblée générale 2010. Nous inviterons les autorités à nous détailler en public les suites judiciaires correspondantes lors de notre prochaine assemblée du 6 août 2011 à 10 H au Centre Culturel du Pyla.

7 – LE RESTAURANT-HOTEL « LA CO(O)RNICHE »

Ce nouvel équipement, particulièrement réussi, a connu un succès qui a dépassé tous les prévisionnels.

Des nuisances liées aux stationnements et aux odeurs ont été dénoncées par les riverains, lesquels ont remis à Monsieur le Maire une pétition lors de notre dernière AGO. A la suite de nos échanges avec l’exploitant, au cours desquels nous avons effectué différentes propositions précises, la situation devrait connaître une nette amélioration en 2011 ; nous y veillerons dans le meilleur esprit possible.

8 – LA GESTION DE LA DUNE

Nous avons sollicité Monsieur Michel Daverat, Conseiller Régional et responsable du Syndicat Mixte de Gestion de la Dune, pour que les accès sauvages et autres grillages arrachés, intrusions et pratiques diverses, nuisantes ou dangereuses, ne soient plus qu’un mauvais souvenir.

A la suite d’une première réunion (en dépit de l’absence de Monsieur Gaume), des mesures précises devraient être prises ; il en sera de même au sujet des stationnements sauvages observés depuis de nombreuses années sur la route de Biscarrosse entre la caserne des pompiers et le rond-point de la Dune.

9 – LES CONTENTIEUX JUDICIAIRES

Nous sommes contraints de nous défendre devant le Conseil d’Etat afin de valider les décisions que nous avons obtenues de la Cour d’Appel en ce qui concerne les projets de lotissements Les Hauts du Golf au Laurey, et Gaume dans la forêt de Pilat-sud.

Nous avons par ailleurs obtenu devant le Tribunal Correctionnel la condamnation de la société qui avait effectué une coupe rase dans la forêt de Pissens en juillet 2006 ; un appel est en cours.

Nous avons apporté notre soutien aux associations qui querellent le projet de destruction de la forêt du Coulin à Andernos, et avons dénoncé les atteintes portées au corridor écologique du site Natura 2000 de La Teste (plainte de l’ADPPM auprès de la Commission Européenne).

Nous avons fait valoir nos observations dans le cadre de l’enquête publique concernant la construction de 160 maisons près de la route des Grands Lacs (« Les jardins de nacre »).

10 – LA QUALITE DES EAUX DU BASSIN D’ARCACHON

Une CLIS (Commission Locale d’Information et de Suivi) a permis de faire le point sur les différents phénomènes de pollution qui sont analysés avec de plus en plus de finesse ; les observations commandent beaucoup plus d’exigence et de précautions qu’auparavant, de manière à préserver notamment l’ostréiculture et la pêche. Il est essentiel de limiter le nombre de constructions si l’on veut enrayer l’évolution actuelle.

11 – LE PARC NATUREL MARIN

Nous participons à l’essentiel des réunions dédiées à l’édification du Parc Naturel Marin. Au-delà d’un nécessaire travail d’inventaire, le « PNM » sera l’occasion historique de régler certains conflits d’usage et de préserver le plan d’eau et sa biodiversité de tous les assauts que nous avons observés au gré de la croissance démographique et de la pression foncière.

12 – L’AUGMENTATION DES TARIFS DU PORT D’ARCACHON

Une augmentation de 100 % a été décidée le 18 novembre 2010 pour le tarif des passagers hiver (1er novembre-30 mars), qui était jusque-là fixé au quart du tarif passager été ; à la suite d’une forte mobilisation, l’augmentation ne sera que de 20% au 1er octobre 2011.


Nous espérons avoir le plaisir de vous rencontrer lors de notre prochaine Assemblée Générale Ordinaire le 6 août prochain à 10 H au Centre Culturel du Pyla.

D’ici-là, vous pouvez consulter notre site (www.adppm.fr), et communiquer avec notre bureau (adppm@hotmail.com).

Nous vous adressons un bulletin d’adhésion en comptant sur votre célérité car nous avons à faire face à d’importants frais de contentieux.

Très belle année 2011.

Jacques STORELLI
Président
jacques.storelli (at) free.fr

André MALBREIL
Secrétaire général
a.malbreil (at) free.fr