27 logements en site inscrit à Pyla Sud

Pyla Sud : les pétitionnaires ont fait appel de la décision du Tribunal administratif.

Samedi 1er août 2009 // Contentieux

Ce projet porte sur plusieurs bâtiments sur un Site Inscrit au relief dunaire en prolongement de la dune de Pissens, pour partie en co-visibilité avec la mer et la Dune, en zone d’intervention prioritaire du Conservatoire du Littoral, partiellement en Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF), à une distance inférieure à 1000 mètres du rivage et du Grand Site National classé, c’est-à-dire la Dune du Pilat.

Le Tribunal a fait droit à l’argumentation de l’ADPPM sur le fondement de la loi Littoral, c’est-à-dire, absence de toute continuité d’urbanisation et existence d’espaces remarquables. Le permis de construire fut donc purement et simplement annulé par décision du 30 avril 2009.

Les pétitionnaires ont fait appel de la décision du Tribunal administratif. Puisque les élus ont déclaré qu’à cause des associations, les pompiers de Pilat ne pourraient être décemment logés à proximité de la caserne, l’ADPPM objecte : - Pour quelle raison le dossier de permis de construire ne comporte-t-il aucune mention concernant le logement d’une ou plusieurs famille(s) de pompiers de Pilat ?- Est-ce bien pertinent de vouloir faire loger (à quelles conditions économiques ?) des pompiers (combien ?) par une société privée dans un secteur que la justice qualifie d’inconstructible ?- Pourquoi ne pas avoir envisagé de les loger dans les maisons construites par le même opérateur économique face à la caserne des pompiers (de l’autre côté de la Route de Biscarrosse), ou dans les logements de l’avenue du Vieux Pilat ? - Pour quelles raisons les associations n’ont-elles pas été consultées sur ce projet de lotissement, et sa prétendue finalité ?

Source : Gazette du Pyla de l’été 2009