Publications de l’association

Gazette du Pyla de l’été 2010

Mardi 27 juillet 2010 // Gazettes du Pyla

Vous pouvez consulter la Gazette du Pyla de l’été 2010 au lien suivant :

PDF - 1.1 Mo
Gazette du Pyla de l’été 2010

Édito

À la faveur de relations régulières et d’échanges sans détours, nous nous devons de saluer diverses décisions municipales répondant aux demandes précises de notre association :
- le contrôle des abattages et des clôtures,
- l’adoption d’un arrêté anti-bruit,
- la signature d’une charte des établissements de nuit,
- l’adoption d’un procédé de réparation de la voirie,
- l’engagement de réaliser une piste cyclable boulevard d’Arcachon et boulevard de l’Océan,
- l’engagement de reprendre le rapport de Monsieur Bernard WAGON (projet de ZPPAUP) dans le cadre d’une charte architecturale et paysagère.

Le dialogue que nous entretenons inlassablement avec nos élus nous apportera certainement d’autres raisons de penser que le combat associatif est plus que jamais nécessaire à la vie de la cité.

Il reste que les fondamentaux historiques du Pyla et du Bassin d’Arcachon restent précaires en raison de plusieurs facteurs :
- la commune volonté de nos élus et de certains opérateurs de sacrifier des coupures vertes, ce qui a contraint l’ADPPM à faire annuler différentes autorisations de construire,
- la volonté de certains élus, et notamment le président de la COBAS, de favoriser l’accroissement démographique à hauteur de 100 000 habitants supplémentaires, alors que certains seuils sont déjà franchis et que les eaux du Bassin contiennent différents polluants,
- la tolérance des divisions parcellaires (souvent au mépris des règlements de lotissement), ce qui permet de construire un second lot sur une même parcelle, condamne les arbres et les perspectives, et rompt les équilibres entre le bâti et la végétation,
- l’absence de documents d’urbanisme préservant l’architecture (utilisation de matériaux inadaptés : poutres métalliques, PVC, tôle ondulée...),
- la volonté d’ implantation au Pyla de nouveaux commerces alors que les existants, fort utiles, et souvent fragiles, méritent d’être soutenus,
- l’organisation de manifestations commerciales ou événementielles au Pyla, ce qui favorise la venue d’un public trop nombreux dans un quartier résidentiel (bruit, circulation, stationnement, incivilités) ; les difficultés rencontrées au Moulleau en disent long sur ce que nous avons à perdre en cédant à la tentation de l’animation, ce qui n’exclut pas quelques évènements culturels.

Défendons sans complexe notre exception pylataise sans jamais nous compromettre, et sachons résister aux tentations du court terme. Saluons également l’engagement des services de l’État en matière d’environnement :
- la création d’un Parc Naturel Marin : « Le parc marin est un enjeu absolument majeur » a indiqué le 20 juillet 2010 Monsieur Jean-Louis BORLOO lors de sa visite à Arcachon,
- la création d’un Plan de Prévention des Risques d’Inondations,
- la poursuite du processus Natura 2000 afin d’enrayer la disparition de la biodiversité,
- la rédaction d’une Directive Territoriale d’Aménagement et de Développement Durable (DTADD), pour le cas où les élus du Bassin ne parviendraient pas à se doter, dans des conditions satisfaisantes, d’un Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT). Preuve est faite que la gouvernance locale ne peut se dispenser de l’appui et du contrôle des services de l’État et des institutions européennes. Notre association participe à de nombreuses instances et vous y représente avec conviction. Nous avons été entendus par les juridictions administratives sur des cas de projets immobiliers d’importance.

Bon nombre de propositions du secteur associatif, ayant jadis inspiré le scepticisme, sont aujourd’hui reprises par le droit de l’environnement, et notamment les lois Grenelles 1 et 2.

Tout cela nous donne confiance et renforce notre détermination pour continuer à servir la cause de notre cher Pyla.

Jacques STORELLI,
Président