Documents d’urbanisme

Un surprenant abandon du PLU de 2007

Vendredi 1er août 2008 // Plan Local d’Urbanisme (PLU)

Lors de l’enquête publique d’août 2007, les Pylatais se sont exprimés massivement en faveur du projet du PLU et de la ZPPAUP (servitude du PLU), même si des excès ont été vivement dénoncés. En particulier, les zones UPAC permettaient dans certains cas de construire en hauteur et en continu, y compris en front de mer. Monsieur Acot Mirande avait accepté de modifier le projet, lequel fut validé par le Conseil municipal en date du 20 décembre 2007. Or, cette délibération fut rétractée par décision du nouveau Conseil municipal en date du 26 avril 2008, au motif que le préfet aurait fait connaître un certain nombre d’observations par correspondance du 16 avril 2008 dans le cadre du contrôle de légalité. En fait rien n’imposait une annulation du PLU, poutant révisé à grands frais, la Ville de La Teste étant du reste «  Ville Pilote » sur ce dossier. Quelques modifications auraient suffi  ; notre nouveau maire ne partage pas ce point de vue et pense réviser le PLU seulement en 2010, au plus tôt, à la suite d’une nouvelle enquête publique.

Aussi, à ce jour, le PLU applicable serait celui du 11 décembre 2001, complété par certaines dispositions, qui permet la constructibilité des forêts de Pissens et du Laurey, de bien des secteurs jusque-là préservés tels Pyla Sud, Eskualduna (à des hauteurs importantes), de la Pinède de Conteau et de la Fenêtre Océane ! Cette situation est extrêmement dangereuse et l’ADPPM demande à la municipalité de prendre d’ores et déjà en compte la note d’enjeux du SCOT, de surseoir à toute demande de permis de construire ou de lotir consommant de l’espace, ou affectant les espaces remarquables ou le front de mer, ou altérant les perspectives ou les caractèristiques paysagères du Pyla, tant qu’une nouvelle enquête publique n’aura pas donné la possibilité aux Pylatais de s’exprimer.