Parc Naturel Marin

Le Parc Naturel Marin du Bassin d’Arcachon est enfin créé !

Dimanche 8 juin 2014 // Le parc naturel marin (PNM)

Le Bassin d’Arcachon présente une diversité biologique exceptionnelle et des traditions séculaires soumises à la pression de nombreux usages. D’une surface de 155 km² à marée haute, et de 40 km² à marée basse il offre des paysages et une situation bien particuliers, habitats pour une biodiversité riche et halte pour de nombreux oiseaux migrateurs. Le PNM, en tant que véritable « Parlement de la mer », dont le processus de création a été initié par l’Etat en 2008, fonctionnera sous la responsabilité d’un Conseil de gestion composé d’élus, professionnels de la mer, usagers (plaisance …), administrations, associations… et en application d’un Plan de gestion. Le but est de permettre à chacune des activités existantes d’être aussi compatible que possible avec toute autre, ainsi qu’avec la biodiversité du Bassin et de son ouvert. Le Parc est un moyen d’établir une stratégie commune de développement, de valorisation et de protection, réfléchie de façon globale sur un ensemble cohérent, de façon durable et solidaire. Il devrait s’étendre sur 420 km², avec 128 km² de côtes. Il existe cinq Parcs Naturels Marins en France (Le PNM d’Iroise, en Bretagne, créé en 2007 ; le PNM de Mayotte, créé en 2010 ; le PNM du golfe du Lion (anciennement « Côte Vermeille »), crée en 2011 ; le PNM des Glorieuses, créé en 2012 ; et le PNM des estuaires picards et de la mer d’Opale, créé en 2012). Les Parcs de Gironde et Pertuis, du Golf Normand Breton et de la Martinique sont en mission d’étude.

La participation de la population à l’enquête publique menée de fin décembre 2011 à février 2012, a été remarquable : 89 % des avis furent favorables à la création du PNM – dont 80 % d’avis favorables assortis de réserves - demandant notamment que les Prés salés de La Teste demeurent dans le périmètre du Parc, et que la représentation des collectivités au Conseil de gestion s’établisse aux alentours de 25%, et non des 41% finalement proposés. Si les moyens alloués risquent de ne pas répondre exactement aux enjeux en présence, si l’encadrement juridique des PNM est encore évolutif (l’Agence des Aires Marines Protégées va être englobée dans l’Agence Française de la Biodiversité), il faut saluer la publication du décret de création en date du 5 juin 2014 et la venue sur le Bassin le 8 juin de Madame Ségolène Royal et de Monsieur Frédéric Cuvilier, Ministres en charge du dossier. Le Conseil de gestion est composé de 56 membres dont les représentants de 6 associations de défense de l’environnement. La création du Parc Naturel Marin du Bassin d’Arcachon constitue une étape essentielle pour la biodiversité, les professionnels et les traditions et marque un véritable changement de culture.

Documents

  1. Décret d’application
  2. Dossier de la Journée mondiale de l’Océan
Source Sud-Ouest