Esthétique du Pyla

La question récurrente des clôtures

Samedi 30 août 2008 // L’esthétique du Pyla

Les dispositions d’urbanisme limitent la hauteur des clôtures, le mur bahut de 80 cm surmonté de végétation étant le principe.

Or, les clôtures de nos maisons pylataises s’élèvent chaque année davantage, surmontées de matériaux en tout genre, de claustras toujours plus laids et toujours plus hauts.

Ce phénomène a conduit le maire de Lège-Cap-Ferret à faire dresser des constats et à faire araser ces clôtures qui ne protègent personne puisque nos responsables de la gendarmerie et de la police indiquent que plus les clôtures sont hautes, plus les convoitises sont fortes, et plus la surveillance et les interventions se compliquent.

L’ADPPM demande à la municipalité d’adopter un arrêté de police contraignant en la matière, tout en incitant les Pylatais à l’emploi de végétaux tels que définis dans le projet de ZPPAUP.