SCOT

L’ADPPM demande la réécriture du projet de SCOT.

Lundi 30 août 2010 // Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT)

L’ADPPM, au travers de la CEBA, a participé à tous les groupes de travail mis en place par le SYBARVAL (syndicat mixte pour la révision et le suivi du Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) du Bassin d’Arcachon-Val de Leyre).

Toutes les associations dénoncent les orientations du PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable) qui prévoit près de 40 000 logements supplémentaires sur le Bassin, et une augmentation corrélative de population de 100 000 habitants sous deux décennies. Les questions de l’eau, des coupures d’urbanisation, des trames vertes et bleues, de la biodiversité et de l’emploi ne sont pas suffisamment prises en compte. L’ADPPM demande la réécriture pure et simple du projet avant enquête publique.

Une lettre ouverte a été communiquée aux autorités en novembre 2009 (cf. www.adppm.fr dossier SCOT ou article du journal Sud Ouest du 2 décembre 2009 : « Un brouillon à réviser »).

Monsieur le Préfet indiqua lors des travaux sur le SMVM du 26 juin 2010 que, si nécessaire, l’Etat passerait outre les lenteurs et les hésitations de la gestation du SCOT et ferait appliquer une Directive Territoriale d’Aménagement (DTA).

On sait que la loi Grenelle 2 du 12 juillet 2010, suite au Grenelle Environnement, prévoit le remplacement des DTA par des « Directives Territoriales d’Aménagement et de Développement Durables » (DTADD) pouvant décliner localement certains objectifs et orientations de l’État (urbanisme et logement, transports et déplacements, communications numériques, développement économique et commercial, culture, espaces publics et naturels, agricoles et forestiers, sites et paysages, cohérence des continuités écologiques, efficacité énergétiques, émissions de gaz à effet de serre), si les territoires présentent des enjeux nationaux pour un ou plusieurs de ces domaines.

Par ailleurs, l’ADPPM a demandé que le SCOT modifie le SMVM (comme la loi lui en donne compétence) sur la question récurrente de la « Fenêtre Océane ».